Skip to main content

Pour freiner le virus tout en préservant l’éducation et l’avenir des enfants, le Président de la République a annoncé le 31 mars 2021 une adaptation du calendrier scolaire :

➜ Enseignement à la maison pour les écoles, collèges et lycées à partir de la semaine prochaine (du 5 au 9 avril).

➜ Congés scolaires pour toute la France du 12 au 25 avril.

➜ Réouverture graduée selon les niveaux : la rentrée aura lieu pour tous le 26 avril, physiquement pour les maternelles et primaires, à distance pour les collèges et lycées, qui rouvriront en présentiel le 3 mai.

Nous sommes donc contraints de fermer les services périscolaires et centre de loisirs municipaux.

Seul l’accueil des enfants des personnels prioritaires est possible aux heures habituelles d’ouverture de 7h30 à 19h sous réserve de s’inscrire au préalable.

Rappel des publics prioritaires :

  • Les biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes;
  • Les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers) ainsi que les préparateurs en pharmacie et les ambulanciers;
  • Les agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise;
  • Les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants: EHPAD et EHPA (personnes âgées); établissements pour personnes handicapées; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables); services infirmiers d’aide à domicile; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé; appartements de coordination thérapeutique; CSAPA et CAARUD; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus;
  • Les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée;
  • Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil;
  • Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire).

Laissez une réponse