Extinction partielle de l’éclairage public

Sondage réalisé sur le site internet de la commune, du 15 avril au 15 mai 2021

Il était proposé aux Capellois de se prononcer sur le choix des horaires d’extinction de l’éclairage public, grâce à un simulateur (démocode source). L’éclairage étant déjà configuré pour s’éteindre lorsqu’il fait jour, les participants pouvaient uniquement faire varier l’heure d’allumage avant le lever du Soleil et l’heure d’extinction après son coucher.

Objectifs

Les objectifs de l’extinction partielle de l’éclairage public ont été exposés en détail dans le magazine communal n°25 du printemps 2021. En voici le résumé :

  1. Réaliser des économies budgétaires
  2. Limiter la consommation d’énergie
  3. Protéger la biodiversité
  4. Garantir une meilleure qualité de nuit et protéger la santé humaine
  5. Préserver le ciel nocturne
  6. Respecter la loi

Horaires

91 réponses ont été soumise au formulaire. Les réponses médianes sont : extinction à 22h et allumage à 6h17. Le maire ayant toute autorité pour fixer les heures d’éclairage sur les voies communales, il lui appartient de rechercher un juste équilibre entre les objectifs d’économie d’énergie et de sécurité afin de déterminer les secteurs de la commune prioritaires en matière d’éclairage public au regard des circonstances locales. Sa décision est d’éteindre l’éclairage public de 23h30 à 5h, à partir du 21 juin 2021.

Capture d’écran du simulateur avec les réglages choisis

Les lampadaires s’allumeront donc à 5h30, s’éteindront au lever du Soleil, se rallumeront à son coucher et s’éteindront à nouveau à 23h30.

Secteurs

Le département de l’Oise ayant émis un avis défavorable à l’extinction des routes départementales qui traversent notre commune, le maire a décidé de ne pas changer le fonctionnement des candélabres situés rue de Paris (D1017) et route de Chantilly (D924A). Les armoires électriques dont dépendent ces points lumineux régissent d’autres rues et il n’est pas possible pour l’instant de les découpler. Nous étudions la possibilité de découpler les rues adjacentes dans un second temps.

Plan des secteurs non concernés pas l’extinction

Suite

Plusieurs pistes sont explorées pour la suite :

  • remplacement des luminaires énergivores existants par un éclairage à LED plus économique et plus facile à faire varier en intensité
  • installation de candélabres à détection de passage, qui s’allument uniquement au passage d’un véhicule ou d’un piéton, l’inconvénient pour les riverains étant la variation fréquente de l’éclairage
  • rappel à la loi des propriétaires privés qui éclairent la voie publique (ex : parkings des résidences, enseignes des commerçants…) sans respect des horaires, de l’intensité ou de la dispersion de l’éclairage encadrés par la loi